https://executive.devinci.fr
Voir plus
Aucun résultat
Publié le %s

Laurent CHARPENTIER, diplômé du MBA Management de la RSE

Laurent CHARPENTIER est diplômé du MBA Management de la RSE et performance des Organisationspromotion 2020-2021. Aujourd’hui en charge du Développement Durable pour la marque Massey Ferguson, sur la région Europe-Afrique-Moyen-Orient,  il nous délivre son retour d’expérience au sein du programme de l’ILV Executive Education.

Laurent CHARPENTIER, diplômé du MBA Management de la RSE

50 ans, papa de 3 enfants. Soucieux de leur léguer un monde « vivable », j’ai pris, voici 3 ans, la décision de réorienter pleinement mon activité sur l’accompagnement des entreprises vers des pratiques durables. Dans cette optique, j’ai intégré la promotion 2020-21 du MBA Management de la RSE et Performances des Organisations.

Quel était votre parcours avant de rejoindre l’ILV Executive Education ?

J’ai consacré les 30 années de mon activité professionnelle exclusivement au Marketing et à la Communication, alternant expériences en agences et en entreprises. Dernièrement, j’étais en charge du CRM de Massey Ferguson EME. Si mon parcours m’a procuré d’immenses satisfactions, le marketing ne nourrissait plus du tout mes aspirations actuelles, pour différentes raisons.

D’une part, face à l’urgence des enjeux sociétaux, soigner la communication d’une entreprise ou développer des solutions digitales pour soutenir sa performance commerciale me semble relativement futile… Je crains que nous ayons des problèmes plus lourds à gérer. Je considère que l’entreprise à un rôle majeur à jouer dans l’évolution de nos sociétés, et qu’une grande part de notre avenir collectif se joue à très court terme. C’est pourquoi j’ai décidé de dédier pleinement mon activité à cette transition.

D’autre part, au-delà de ma motivation citoyenne ou éthique, je crois qu’il s’agit aussi d’un challenge passionnant sur le plan intellectuel ! Utiliser la RSE comme levier stratégique, repenser la performance de l’entreprise sur 3 dimensions plutôt qu’une, impulser le changement managérial…etc sont autant de défis qui me stimulent. Les entreprises doivent résoudre une équation nouvelle, associant dorénavant à la performance les notions d’équilibre, de limite et de résilience. Cette équation m’intéresse au plus haut degré.

L’axe pédagogique du MBA spécialisé RSE repose sur une relation directe, centrale, entre RSE et Performance. Je pressentais donc une certaine affinité, une cohérence avec mes aspirations professionnelles, qui se sont confirmées au fil de la formation. Certains aspects pratico pratiques ont également joué dans ma décision : la solution part time, le format compact sur 1 an et le coût relativement abordable de la formation. Enfin la réputation du diplôme n’a fait que conforter mon choix.

Quels sont, selon vous, les points forts du MBA Management de la RSE?

Dans un contexte d’infobésité sévère autour du développement durable, et tandis qu’une multitude d’intervenants se positionnent sur une RSE devenue un véritable marché, le Master RSE de l’ILV Executive Education livre les clés du discernement indispensable à une intégration stratégique réussie.  

Le MBA spécialisé Management de la RSE permet de développer un socle de compétences suffisamment complet et robuste pour aborder la RSE de manière holistique – mais laisse également un large choix d’options possibles, comme en témoigne la grande diversité des orientations post cursus, très spécialisées pour certaines.

Un autre point fort de la formation est – sans hésitation – la qualité et l’accessibilité des intervenants. Sachant qu’une promo compte environ 30 étudiants, il est facile d’échanger directement et ouvertement avec des professionnels éminents, et de s’enrichir de cette proximité. Par exemple, pour mener à bien ma thèse*, j’ai eu la chance d’être accompagné par un expert reconnu de l’évaluation extra-financière.

Enfin, mais ce point est peut-être plus aléatoire, dans le sens où il peut varier sensiblement d’une promotion à l’autre, cette année marquée par la coopération et la bienveillance au sein de notre groupe d’étudiants.es, m’a permis de tisser de réelles amitiés professionnelles. Et plus largement de me bâtir un beau réseau.

* “Financial assessment of the extra financial effects and impacts of a project, as a decision-making support tool within the company – Proposal for an integrated evaluation method”, sous la direction d ’Arnaud BERGERO, Directeur des Opérations chez GOODWILL MANAGEMENT

Quel était votre projet professionnel à l’issue du MBA RSE ?

Mon premier projet après obtention de mon diplôme MBA Management de la RSE et Performance des organisations a été de maintenir ma dynamique de formation, que je compte d’ailleurs poursuivre. En l’occurrence, j’ai affuté mes compétences en Economie Circulaire. En effet, je n’exclus pas de développer à terme une activité de conseil en Circularisation de modèles d’affaires et en Création de valeur partagée.

En parallèle, j’aspirais à trouver un poste portant sur une responsabilité RSE complète. En capitalisant sur mon profil senior, j’ai alors entamé des recherches à 360°, et j’ai finalement trouvé une belle mission… auprès de mon entreprise actuelle.

Quelle fonction exercez-vous désormais ?

Au sein du groupe AGCO (un des leaders mondiaux du machinisme agricole), je suis aujourd’hui en charge du Développement Durable pour la marque Massey Ferguson, sur la région Europe Afrique Moyen Orient.

Ma mission consiste à accompagner la Direction dans la formulation d’une vision RSE propre à la marque, à coconstruire une feuille de route visant à intégrer nos matérialités à notre stratégie globale, et à coordonner son exécution.

Cette création de poste constitue je pense une belle opportunité. Elle me permet d’intervenir sur une échelle d’envergure. J’entends par là que les externalités d’un acteur industriel comme Massey Ferguson sont substantielles ; les optimiser se traduit rapidement par un impact significatif.

Un des enjeux sera de challenger nos ambitions RSE, au sein d’une entreprise dont la culture est historiquement centrée sur la rentabilité financière. Je sais pouvoir m’appuyer sur une sensibilité croissante au Développement Durable au sein des équipes. Et j’ai toute la confiance de ma Direction pour animer une réflexion collective.

Si vous deviez résumer le Master RSE en 3 mots

  • Solide
  • Boussole
  • Réseau
Découvrez plus de témoignages
  • Management
    Caroline SAURET
    Promotion 2014-2015
    MBA Management de la RSE et Performance des Organisations
    Lire la suite
  • Management
    Aurore PERBET
    Promotion 2022-2023
    MBA Management de la RSE et Performance des Organisations
    Lire la suite
  • Management
    Adélaïde Chassort
    Promotion 2020-2021
    MBA Management de la RSE et Performance des Organisations
    Lire la suite